Recommandations sur les dispositifs antidérapants

1
623
dispositifs antidérapants

Circuler en toute sécurité, c’est prendre la route bien informé. Oui, c’est une priorité, surtout pendant la période hivernale. Voici les « 12 commandements » à lire et à retenir sur les dispositifs antidérapants amovibles.

Avant de commencer, petit rappel :

Les dispositifs antidérapants amovibles pouvant être considérés comme « équipements spéciaux obligatoires » et permettre la circulation sur des tronçons de routes munis de signal B26 (…) Tous les autres équipements hivernaux ne sont considérés que comme des dispositifs de démarrage à l’utilisation très exceptionnelle. (Code II , Art.8 de l’arrêté du 18 juillet 1985)

 

Les 12 recommandations réglementaires :

 

1/ L’utilisateur des chaussettes neige se doit de respecter scrupuleusement l’ensemble des préconisations visées ci-après. Engageant dans le cas contraire sa seule responsabilité à l’égard des dommages causés tant au produit qu’au véhicule ou bien encore aux personnes.

 

2/ L’utilisation sur route des chaussettes à neige est réservée uniquement aux chaussées enneigées ou verglacées encore ouvertes à la circulation routière. Lorsque l’on conduit avec un dispositif antidérapant, ne pas oublier que le comportement du véhicule est altéré. Il est donc nécessaire de ne pas faire de freinage ou d’accélération brusque. Ne jamais circuler sur route sèche (non verglacée ou enneigée). Cela peut engendrer une usure prématurée du produit et cela dégrade fortement le comportement du véhicule

 

3/ Les préconisations du constructeur doivent être étroitement suivies. Sans modifier aucunement la pression de gonflage des roues, en se reportant pour cela au carnet de bord du véhicule.

 

4/ Les instructions de montage simplifiées doivent être également suivies afin de s’assurer du bon freinage mais également de la bonne stabilité du véhicule.

 

5/ L’utilisateur veillera à respecter l’adéquation du produit avec la dimension exacte des pneumatiques de son véhicule.

 

6/ L’utilisateur montera exclusivement par paires les chaussettes à neige, au moins sur les roues motrices.

 

7/ L’utilisateur s’attachera à se conformer au Code de la Route du pays d’utilisation. Sans outrepasser la vitesse maximale du produit, à savoir 50 km/Heure.

 

8/ L’utilisateur arrêtera immédiatement le véhicule en cas de bruit anormal. Afin de vérifier le positionnement mais également l’état des chaussettes à neige. Les parties des dispositifs antidérapants en contact avec la route sont soumis à l’usure. Par ailleurs, en cas de rupture, le démonter immédiatement pour ne pas détériorer le véhicule. Il ne faut pas utiliser des chaussettes neiges avec un taux d’usure anormal.

 

9/ L’utilisateur ne manquera pas de vérifier par ailleurs la mise en place correcte des chaussettes à neige après avoir parcouru une distance d’environ un kilomètre.

 

10/ Les chaussettes à neige ne doivent jamais être utilisées lorsque l’état réel de la chaussée ne le justifie plus. (comme précisé au second point)

 

11/ Enfin il est fortement conseillé de laver et de sécher les chaussettes à neige. Et cela au terme de chaque utilisation avant de les remettre dans leur sac de transport.

 

12/ Les présentes prescriptions résultent en outre du respect et de la vigilant de chacun. Concernant l’ensemble des dispositions de l’Arrêté pris par le Ministère des Transport en date du 18 Juillet 1985. Publié au Journal Officiel de la République Française du 4 Septembre 1985.

 

Retrouvez tous nos équipements hiver ici

1 COMMENT

    • Bonjour, Les chaussettes Musher sont compatibles aux véhicules non chainables. Les autres modèles sont compatibles à certains véhicules mais pas tous. Quel véhicule avez vous? Bien cordialement. Vanessa – Chainesbox

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here